Celles qui ont créé le projet!

Notre histoire

Isabelle, Marjolaine et Nadine se sont connues alors qu’elles entamaient leur première année d’études universitaires en septembre 1996. Deux mois plus tard, on diagnostiquait un lymphome de Hodgkin chez Marjolaine. Isabelle et Nadine furent d’un support considérable pour Marjolaine tout au long des procédures médicales et des traitements de radiothérapie.

19 ans plus tard, en 2014, Marjolaine développe un cancer du sein qui aurait été causé, selon les médecins, par la radiothérapie reçue auparavant. Elle dut cette fois subir une mastectomie bilatérale avec reconstruction, ainsi que des traitements de chimiothérapie.  C’est dans cette période trouble de la vie de Marjolaine que le trio s’est à nouveau réuni et que l’idée du projet est née.

Isabelle

Isabelle se consacre à l’enseignement du yoga thérapeutique depuis une dizaine d’années afin d’inspirer et d’aider les gens à recouvrer ou maintenir une bonne santé. Elle croit que le projet « Plus qu’un corps » existe pour révéler cette lumière intérieure qui réside en chacun…et pour nous rappeler qu’il faut apprendre à voir au-delà de la maladie…

 

 

Marjolaine

Deux fois survivante du cancer, Marjolaine se dédie, à l’extérieur de son emploi régulier, à l’enseignement du yoga et à des études en naturopathie. Son désir le plus profond est désormais de supporter les gens atteints du cancer dans leur processus de guérison.

Elle a voulu voir naître ce projet photo pour donner un sens à ce qu’elle vivait, aider d’autres femmes qui vivent la même épreuve, dédramatiser le cancer du sein et la mastectomie, et faire réfléchir sur l’essence véritable des êtres humains. 

 

Nadine

Photographe à ses heures, Nadine organise des ateliers en petits groupes dédiés aux artistes photographes afin de les emmener à réseauter, s’inspirer et passer à l’action dans une ambiance collaborative et créative. Ultimement, elle souhaite créer du sens par le biais de la photographie. Du sens dans ses propres créations, dans celles de son réseau de photographes et oser espérer que cet art rejaillisse et touche un public.